• Inu-Yasha

    Couverture Inu-Yasha, tome 56

    Titre original :  Inu Yasha

    Auteur :  Rumiko Takahashi

    Genre :  Shônen

    Nombre de volumes :  56 (terminé)

    Année de production (Japon) :  1997-2009

    éditeur français :  kana

    mangas du même auteur :  Ranma 1/2 ; Rinne

    Résumé de l'éditeur :

     Kagome, jeune Japonaise de 15 ans, menait une vie paisible dans un temple de Tokyo jusqu'au jour où, en tombant dans un puits, elle se retrouve à l'époque Sengoku. Sans vraiment comprendre ce qui lui arrive, la voilà confrontée à un être nommé Inu-Yasha, mi-homme mi-démon, retenu prisonnier à un arbre par une flèche sacrée. Alors qu'elle est attaquée par un démon, Kagome libère comme par magie Inu-Yasha du sort qui le frappait, en touchant la flèche. Ce dernier délivre rapidement Kagome du démon, puis lui demande de lui remettre la perle de Shikon... Quel est ce monde étrange dans lequel est tombée Kagome? Qui est cet Inu-Yasha? Qu'est-ce que la perle de Shikon? Mystères et aventures ne font que commencer !

    Mon avis :

     J'ai découvert l'histoire du manga d'abord à travers l'anime diffusé en 2000 et sa suite directe en 2009. Je connaissais donc déjà le scénario en entier avant de commencer le manga. Mais, après avoir vu tous les épisodes et les films, je ne voulais pas quitter les personnages avec lesquels j'ai vécu tant d'aventures (pour information, les animes font respectivement 167 et 26 épisodes). Je me suis donc tournée vers le manga et je dois dire que je le préfère à l'anime.

    Vous l'aurez compris, une des forces de ce manga sont ses personnages. Chacun à son propre trait de caractère, ses pouvoirs, ses forces et ses faiblesses et tous sont développés avec le même soin par l'auteur. J'aime particulièrement le personnage d'InuYasha qui est perçu tout d'abord comme un anti-héros mais le lecteur se rend vite compte que sous son armure, il a un cœur en or. De plus, contrairement à d'autres séries de manga où la puissance des héros évolue pour chaque méchant de plus en plus puissant vaincu, ce manga ne comporte qu'un seul vrai méchant source de toutes les emmerdes que connait le monde de l'époque Sengoku. Je trouve que c'est une partie de son originalité. Cela laisse largement la place aux différentes intrigues et retournements de situation bien amenés au fur à mesure des tomes. Les autres personnages secondaires ne sont ni noir ni blanc et il serait difficile de les mettre dans un camp "gentil" ou "méchant". Les relations entre les personnages n'en deviennent que mieux tissées. Amitié, amour ou haine, la différence est parfois minime.

    Bien que les dessins datent un peu, ils correspondent bien à l'ambiance et à l'histoire d'un monde où les humains et les yokai sont en guerre perpétuelle. Il y a d'ailleurs quelques scènes assez trash et/ou cruelles dont certaines ont été censurées dans l'anime car jugée trop violente pour le public visé. Mais, pour une fois, je laisserais ce manga en shônen et non en seinen car même si les personnages en voient de toutes les couleurs, l'ambiance reste la grande majorité du temps bon enfant grâce aux touches d'humour bien placés de l'auteur. Les scènes qui se déroulent dans le monde de Kagome sont d'ailleurs presque toujours hilarantes même si souvent incohérentes. Ce dernier point est d'ailleurs la seule chose que je reproche au manga. Par exemple, Kagome est souvent absente de l'école car elle reste avec InuYasha de l'autre côté du puits. Mais, à aucun moment elle ne reçoit de remarque de son école parce qu'elle a raté trop de jour de cours et ses amis à l'école gobent tous toutes les "maladies" que son grand-père invente pour justifier son absence. 

    L'univers et l'époque abordés sont très intéressants. En plus des Yokai, des pouvoirs et des sabres magiques, c'est la perle de Shikon qui intrigue le lecteur jusqu'au bout. Comment une si petite chose peut-elle être l'élément déclencheur d'une aussi longue épopée ? 

    Il me serait difficile de vous en dire plus sans trop dévoiler l'histoire. Je vous invite donc à tenter l'expérience que ce soit en version papier ou animée.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 18 Janvier à 16:23
    Neko

    Merci pour cette chronique ! Je connais cette série de nom, mais je n'ai jamais lu le manga ni vu l'anime ^^'

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :