• "Big Brother is watching you !"

     

    Titre : 1984

    Auteur : George Orwell

    éditeur : Folio

    Genres : science-fiction

    Taille : 408 pages

    One shot

    Résumé :

     De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. Il y en avait un sur le mur d'en face. 

    BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de WINSTON... Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C'était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. 

    Mais les patrouilles n'avaient pas d'importance.

    Seule comptait la Police de la Pensée.

    Mon avis : 

     J'ai lu ce livre dans le cadre de mon cours de littérature étrangère. Je devais choisir 5 livres et je me suis dis que c'était l'occasion de lire le très célèbre "1984" car je ne l'aurais peut être jamais lu purement pour le plaisir. J'ai beaucoup de préjugés sur les grands classiques et la seule chose que je savais sur ce livre est la phrase que beaucoup de gens connaissent : "Big Brother vous regarde !". Après avoir lu le livre, j'en comprend enfin le sens et ça me donne froid dans le dos !

    Le livre nous parle de ce à quoi aurait pu ressemblé le monde si les nazis avaient remportés la guerre. Une société surveillée où l'individu n'est rien et où des règles absurdes sont érigées (pas d'histoire, l'amour doit être platonique, les émotions ne doivent pas être montrées...). Si vous avez le malheur de ne pas rentrer dans le moule, on vous torture pendant des jour avant de vous relâcher et de vous abattre par derrière parfois des années après.

    Je suis contente d'avoir lu ce livre mais, pour être honnête, il m'a dérouté et dégoûté par certains passages. L'histoire entière est oppressante car le personnage principal se croit fou parce qu'il doute du système (ah le doute quand tu nous tient !). Il passe alors sont temps à essayer de cacher sa "folie" et à déterminer qui pourrait le comprendre. Je ne vais pas vous en dire plus pour ne pas vous spoiler mais sachez qu'il faut vous attendre à un long roman psychologique quand vous commencez ce livre.

    La fin et l'absurdité de la société décrite m'a tellement dégoûté que je ne sais plus quoi penser de ce livre. C'est bien le seul livre que je n'ai "pas aimé" que je considère quand même comme un chef d'oeuvre (pas dans le sens du coup de cœur mais du génie de son auteur).


    votre commentaire
  • Philip PULLMAN, À la croisée des mondes - littexpress

    Titre : à la croisée des mondes : les royaumes du nord

    Auteur : Phillip Pullman

    Editeur : Folio junior

    Genre : Fantasy, aventure

    Taille : 500 pages

    Saga : trilogie

    1. Les royaumes du nord
    2. La tour des anges
    3. Le miroir d'ambre

     

    Résumé :

     Ce n'était pas une vie ordinaire pour une jeune fille de onze ans : Lyra vivait, en compagnie de son daemon Pantalaimon, parmi les Érudits de Jordan Collège, passant ses journées à courir dans les rues d'Oxford à la recherche éperdue d'aventures.

    Mais sa vie bascule le jour où elle entend parler d'une extraordinaire particule. D'une taille microscopique, la Poussière que l'on trouve uniquement dans les vastes étendues glacées des Royaumes du Nord - est censée posséder le pouvoir de briser les frontières entre les mondes, un pouvoir qui suscite effroi et convoitises...

    Jetée au coeur d'un terrible conflit, Lyra sera forcée d'accorder sa confiance aux gitans et à de terribles ours en armure. Et, lors de son périlleux voyage vers le Nord, elle devra découvrir pourquoi son propre destin semble étroitement lié à cette bataille sans merci où s'opposent des forces que nul ne l'avait préparée à affronter.

    Mon avis :

     Il est assez dur pour moi de vous donner un avis constructif sur ce livre car il est très cher à mon cœur. à la croisée des mondes est un des premiers livres que j'ai lu dans ma vie de lectrice et je trouve qu'il s'agit d'un incontournable de la littérature fantasy de jeunesse avec "la quête d'Ewilan" du regretté Pierre Bottero.

    Je vais vous parler ci-dessous de mon expérience de lecture de ce premier tome en version originale (anglaise). Je l'ai lu une première fois en français mais comme cela fait cinq ans, vous comprendrez que mes souvenirs manquent de précision. Une lecture commune de la trilogie a été organisé sur Livraddict et j'en ai donc profité pour tenter l'aventure en vo.

    Les personnages de cette saga sont très attachants. Ma préférence va pour Lyra bien sur (tête brûlée et future femme forte) mais aussi pour Iorek Bernison (pas sûr de l'orthographe^^'), l'ours en armure, qui est avant tout un guerrier mais qui s'est pris d'affection pour Lyra (il préférera mourir que de l'avouer mais c'est ce qui fait son charme). 

    La mythologie de l'univers est très intéressante : les sorcières, les ours en armure, la ville dans le ciel, les daemons et bien d'autres existences parsèment l'histoire. Les daemons et la poussière sont deux existences que je n'ai pu voir nul part ailleurs dans les livres que j'ai lu. C'est ce qui fait leur originalité et leur complexité. Dans ce premier tome, on découvre au fur et à mesure qu'est-ce que l'existence d'un daemon et quel est le lien qui le relie à son propriétaire. Cependant, le concept de la poussière reste assez abstrait jusqu'à la fin.

    L'univers est tellement riche et profond qu'il n'est pas facilement abordable de premier abord. On y est plongé dès les premières pages et il faut quatre ou cinq chapitre d'adaptation. C'est le genre de saga où il y a plusieurs niveau de lecture. Soit vous êtes comme moi et vous prenez du plaisir rien qu'en lisant au premier degrés, soit vous êtes plutôt du genre à relever toutes les références, à faire des liens qui forment à la fin du livre une toile de fond très complexe. Je suis sûrement passé à côté de la compréhension de plusieurs choses mais cela n'a pas entravé mon plaisir de lecture.

    Le scénario est assez lent voir très lent au début mais, dès la première scène d'action, le rythme devient plus rythmé et va crescendo jusqu'à la dernière scène du livre.

    Pour les raisons citées ci-dessous, je ne vous conseille pas la lecture vo de ce livre sauf si comme moi, vous l'avez d'abord lu en français et/ou vu le film (mieux si vous le trouvez en anglais pour assimiler le vocabulaire) ou si vous avez un très bon niveau d'anglais. Mais, si vous vous en sentez capable, lancez-vous même si vous connaissez déjà l'histoire, la relecture m'a rappelé beaucoup d'éléments que j'avais oubliés, en particulier ceux qui ne sont pas dans le film ou ceux qui diffère. Soyez conscient que le livre se termine après la fin du film. Donc, si vous voulez commencer par le deuxième tome, assurez-vous d'avoir lu la fin du tome 1. 

    Nouvelle série dans le même univers :

     L'auteur a commencé à écrire une autre trilogie sur le même univers que celui dans lequel évolue Lyra. Cette trilogie ne sera pas une suite de la première mais concernera les même personnages.


    votre commentaire
  • "Nous les aimions, nous les haïssions..."

    Titre : Certaines n'avaient jamais vu la mer

    Auteur : Julie Otsuka

    éditeur : Phébus

    Genre : Historique, récits de vie d'après des faits réels

    Taille : 139 pages

    One shot

    Résumé :

     Nous sommes en 1919. Un bateau quitte l'Empire du Levant avec à son bord plusieurs dizaines de jeunes femmes promises à des Japonais travaillant aux États-Unis, toutes mariées par procuration.

    C'est après une éprouvante traversée de l'Océan pacifique qu'elles rencontrent pour la première fois à San Francisco leurs futurs maris. Celui pour lequel elles ont tout abandonné. Celui auquel elles ont tant rêvé. Celui qui va tant les décevoir.

    À la façon d'un chœur antique, leurs voix se lèvent et racontent leurs misérables vies d'exilées... leurs nuits de noces, souvent brutales, leurs rudes journées de travail dans les champs, leurs combats pour apprivoiser une langue inconnue, la naissance de leurs enfants, l'humiliation des Blancs... Une véritable clameur jusqu'au silence de la guerre et la détention dans les camps d' internement – l'État considère tout Japonais vivant en Amérique comme traître. Bientôt, l'oubli emporte tout, comme si elles, leurs époux et leurs progénitures n'avaient jamais existé.

    Mon avis :

    C'est un livre à la fois intéressant d'un point de vue historique et culturel et déstabilisant de par sa narration en "nous" et tous ses sous-entendu qui révèle la violence d'une époque et d'une société dans laquelle la femme n'a pas son mot à dire et le racisme est omniprésent. Ce livre est assez court et il y a beaucoup de témoignages qui défilent les uns après les autres : "l'une travaillait aux champs toute la journée, l'autre dans une grande maison en tant que bonne, une autre encore, ayant moins de chance, n'a eu d'autre choix que de travailler dans les cartiers chauds..." On s'y perd parfois tellement les phrases se suivent. Parfois le lecteur est interpellé par certains mots en italique qui retranscrivent la pensée d'une de ces femmes de l'époque, restées anonymes.

    Ce livre ne plaira pas à tout le monde, j'en suis consciente, mais il a le mérite d'essayer de parler sans artifices d'une histoire bien réelle, une histoire de femmes fortes et déterminées qui n'ont jamais baissé les bras malgré la cruauté d'une société dans laquelle leur langue et leur culture n'étaient pas respectées à leur juste valeur. Le rythme du récit m'a paru par moment très lent et on ne s’attache à aucun de ces personnages anonymes car ils sont tous trop fugitifs et nombreux dans le récit qu'ils se ressemblent tous. De plus, la fin ne m'a pas convaincu car ce n'est pas une vraie fin. Je n'ai pas encore eu le courage de me renseigner pour savoir ce qu'il était vraiment advenu de toutes ces familles japonaises une fois la guerre terminée... 

    Si l'histoire en général ou la culture japonaise vous intéresse, je vous conseille ce livre. Si toutefois, vous n'avez pas une certaine curiosité pour ces sujets, passez votre chemin. 


    votre commentaire
  • Voici un TAG sur les mangas proposé gentiment sur le blog "Une bulle, des bulles..."

    Pour commencer, pourrais-tu citer :

    – de belles découvertes parmi tes lectures de cette année

    J'ai fait pas mal de bonnes découvertes dont : la reine d'Egypte (Chie Inudoh), les 7 princes et le labyrinthe millénaire (Haruno Atori & Yu Aikawa) et IM great priest Imhotep (Makoto Morishita).

    Reine d'Égypte - Tome 1 | Manga MagLes 7 princes et le labyrinthe millénaire – Tomes 1~4 ...IM - Great Priest Imhotep - Manga série - Manga news

    – une déception parmi tes lectures de cette année

    Je n'ai pas eu de grande déception mais j'ai un avis assez mitigé sur Black Clover (Yuki Tabata). Les 5 premiers tomes sont top mais je n'ai pas accroché aux tomes 6 et 7. Je ne sais pas encore si je poursuivrai la série... à voir peut-être en scan

    Black Clover #7 - Vol. 7 (Issue) 

    – un auteur découvert cette année que tu comptes surveiller à l’avenir

     Je dirai Haruno Atori & Yu Aikawa les mangaka des 7 princes millénaire car le scénario et les dessins sont juste à tomber par terre :3

    Pour en venir à tes goûts en matière de manga, pourrais-tu citer :

    – une série « doudou »

    Ma lecture doudou est et restera jusqu'à la fin du manga : Yona - Princesse de l'aube (Mizuho Kusanagi)

    Yona, Princesse de l'Aube T01 - Tome1 – BD à lire en ligneAkatsuki no Yona - Les tomes

    – un personnage que tu affectionnes particulièrement

    Il y en a tellement >< Mais si je ne devais en choisir que 3, ce seraient Mikage (07-Ghost), Chise (The ancient magus Bride) et Shaolan (Tsubasa reservoir chronicle). Bien sûr, j'adore Yona mais je l'ai déjà citée ci-dessus XD

    Chise Hatori (Mahoutsukai no Yome: Hoshi Matsu Hito ...Tsubasa Reservoir Chronicle Wallpaper: Looking for my ...

    – un auteur dont tu admires le travail

    Kaoru Mori J'admire le détail de ses dessins et ses scénario style de vie très bien réussit. On lui doit deux œuvres très réussies : Bride strories et Emma.

    Bride Stories - Manga série - Manga newsEmma, double, tomes 01 et 02 | Livraddict

    – une série dont tu attends chaque sortie avec impatience

    Yona bien sûr et Radiant (Tony Valente). Un scénario excellent et de l'humour français <3

    Elbakin.net

    – une série qui traîne dans ta PAL depuis trop longtemps

    X de Clamp. Je l'avais commencé mais le problème c'est qu'il me manque deux tomes et que le manga n'a pas encore de fin. De quoi retarder la lecture...

    X 1999 : Le Manga Double

    – une série qui traîne dans ta wishlist depuis trop longtemps

    Cela ne fait que récemment que je tiens le fil de ma wishlist. Il y a tellement de titres qu'il est impossible de tous les acheter donc j'évitais de faire une wishlist trop grande... Mais je dirais la suite de 07-ghost car c'est le manga que je veux avoir en entier mais qui est super dur à trouver ou super cher...

    Images 07-GHOST - Wallpaper - 07-GHOST

     

    – un genre que tu n’avais pas l’habitude de lire mais qui t’a agréablement surpris(e)

     Je n'avais jamais lu de Josei mais j'accroche bien avec Perfect World (Rie Aruga). Il faut savoir cependant qu'il y a beaucoup de hauts et de bas au fil de l'histoire (surtout des bas en fait). à ne pas lire si vous êtes dépressif. L'histoire prend une tournure que je n'apprécie pas fortement mais je suis curieuse de lire la suite.

    Perfect World - Tome 1 | Manga Mag 

     – un genre auquel tu ne parviens pas à accrocher, malgré plusieurs tentatives 

    Je suis assez frileuse pour les shôjo et les boy's love. Les shôjo parce que c'est souvent trop niais et les boy's love parce que je tombe souvent sur des couples sadomaso (ce qui en passant me met très très mal à l'aise).

    Je ne lirai jamais de ecchi (jamais essayé mais je n'en ai aucune envie)

    – un spin-off (sequel, prequel…) qui vaut le coup d’être lu

    Je n'en ai pas lu beaucoup alors je vais dire Kenshin - Restauration (Nobuhiro Watsuki). Kenshin le vagabond est dans mon top 5 de manga. Ici, ce spin-off reprend les événements du début du manga mais en agrégé (2 tomes). Cela donne beaucoup d'humour et le nouveau style de dessin est très appréciable même pour les puristes.

    Kenshin le Vagabond - Restauration 1 édition Simple ...

     – un artbook

    Je n'achète pas d'Artbook donc je ne serai pas dire...

    – une série pour laquelle tu es content(e) d’avoir insisté malgré une première impression plutôt mitigée, voire négative

    Hunter x hunter. Je n’adhérais absolument pas aux dessins, mais en regardant l'anime, j'ai eu envie de commencer le manga. ça m'a aider de savoir que j'aime bien les personnage et le scénario pour pallier à la simplicité des dessins.

    Images - Couverture - Hunter x Hunter - Tome 1

    – une série dont tu as abandonné la lecture

    J'avais abandonné la lecture de Seraph of the end mais je l'ai recommencée récemment et pense continuer ma lecture. Quelque chose dans le scénario de me convainc pas trop sans que je sache mettre le doigt dessus... Une autre chose qui me dérange, c'est l'épaisseur des tomes : ils sont minuscules, tellement qu'il ne se passe pas grand chose d'un tome à l'autre. Peut-être qu'il manque également un peu de profondeur à l'histoire et aux personnages...

    Seraph of the End -1- Tome 1


    1 commentaire
  • Tokyo Ghoul Tome 7

    Titre : Tokyo ghoul

    Auteur : Sui Ishida

    Genre : seinen

    nombre de tome : 14 (terminé)

    Tokyo ghoul :Re (saison 2) : en cours de parution

    anime : 2 saison

    Résumé de l'éditeur du tome 1 :

    À Tokyo, sévissent des goules, monstres cannibales se dissimulant parmi les humains   pour mieux s’en nourrir. Étudiant timide, Ken Kaneki est plus intéressé par la jolie fille qui partage ses goûts pour la lecture que par ces affaires sordides, jusqu’au jour où il se fait attaquer par l’une de ces fameuses créatures. Mortellement blessé, il survit grâce à la greffe des organes de son agresseur… Remis de son opération, il réalise peu à peu qu’il est devenu incapable de se nourrir comme avant et commence à ressentir un appétit suspect envers ses congénères. C’est le début d’une descente aux enfers pour Kaneki, devenu malgré lui un hybride mi-humain, mi-goule.

    Mon avis :

     [à venir]


    votre commentaire